Show simple item record

dc.contributor.authorDesjeux, P
dc.contributor.authorLe Pont, F
dc.contributor.authorMollinedo, S
dc.contributor.authorTibayrenc, M
dc.date.accessioned2017-05-18T18:12:56Z
dc.date.available2017-05-18T18:12:56Z
dc.date.issued1986
dc.identifier.urihttp://repositorio.umsa.bo/xmlui/handle/123456789/10524
dc.description.abstractRÉSUMÉ Un foyer de leishmaniose viscérale a été mis en évidence dans les Yungas du Département de La Paz. Le premier cas humain autochtone a pu étre diagnostiqué en 1982 dans cette région. L'infection cutanée et viscérale du Chien a été démontrée. Enfin, dans ce méme foyer, Lutzomyia longipalpis a été trouvé spontanément infecté (0,8 á 4,2 % des spécimens disséqués, selon le lieu de capture). Le typage isoenzymatique en acétate de cellulose des stocks provenant du cas humain, de Chiens (3) et de spécimens de Lu. longipalpis (5), comparativement á des souches de référence du Brésil et du pourtour méditerranéen, a permis de les rattacher á Leishmania chagasi. Leur similitude, appréciée sur 13 enzymes, a permis de confirmer le role du réservoir domestique du Chien, ainsi que le róle vecteur de Lu. longipalpis dans ce méme foyer viscéral. Les origines évolutive et géographique des souches du complexe L. donovani s.l., et plus particuliérement celles de Bolivie, sont discutées.es_ES
dc.language.isofres_ES
dc.publisherColloque Intern.es_ES
dc.subjectLeishmania chagasicaes_ES
dc.subjectLutzomyia longipalpises_ES
dc.subjectBoliviaes_ES
dc.subjectIsoenzimases_ES
dc.titleLes Leishmania de Bolivie. II. Leishmania chagasi Cunha et Chagas, 1937. Premiers isolements dans les "Yungas" du Département de La Paz. Comparaison isoenzymatique de souches de l'Homme, du Chien et du Phlébotome Lutzomyia longipalpis (Luts et Neiva, 1912)es_ES
dc.typeArticlees_ES


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record